Rubin Steiner – Vendredi 02 novembre

 

 

« On ne sait jamais de quoi sera fait le nouvel album de Rubin Steiner » est la phrase répétée inlassablement depuis les débuts discographiques de Frédéric Landier, musicien autodidacte qui ne cesse de jouer depuis le début des années 2000 avec les codes de la musique pour danser, électronique ou non. Associé à la French Touch depuis ses débuts sans pourtant n’avoir jamais fait le moindre morceau house ou techno « conventionnel », Rubin Steiner s’est toujours défendu d’appartenir à une chapelle et a malgré tout réussi l’exploit de se renouveler à chaque album, sans jamais arrêter de tourner depuis plus de quinze ans, que ce soit en live avec son groupe ou en DJ. C’est probablement cette singularité toute particulière qui lui permettra par exemple, pour son album Discipline In Anarchy en 2014, de faire des concerts dans des festivals grand public comme le Printemps de Bourges et des DJ sets pour des festivals de musique expérimentale comme Sonic Protest, ou encore en club, tout en étant programmateur du festival duos éphémères au Musée du Louvre (dont les deux éditions suivantes seront assurées par Jeff Mills et Thurston Moore de Sonic Youth).ru

Ainsi, lorsque Rubin Steiner a annoncé travailler sur un nouvel album 100% électronique de techno et house déviante au moment de la sortie de l’album de DRAME, son nouveau groupe de rock, cela n’a étonné personne. C’est d’ailleurs le succès fulgurant de DRAME, dans lequel il joue de la basse au sein d’un sextet synthés / batterie / percussions / saxophone qui lui a donné envie de se replonger à corps perdu dans la musique électronique de club, et de faire lui même les morceaux qu’il avait envie de jouer durant ses légendaires DJ set. De la techno donc, mais hors des clous bien entendu, dans une veine proche des univers de James Holden, Four Tet, Joakim, Ivan Smagghe, Prins Thomas, Todd Terje ou encore Harmonious Thelonious et Africaine 808 : encore une fois, il sera difficile de ranger cet album dans une case, dans un style. Ce qui est sûr en revanche, c’est que cette nouvelle facette du travail de Rubin Steiner, encore une fois différente et malgré tout très cohérente dans l’évolution de ses albums, font de lui une des figures les plus enthousiasmantes de la musique d’aujourd’hui, qu’on aime suivre dans son jeu de piste musical inlassable et non moins excitant.

Vendredi 2 novembre 2018 - 21h
CANNIBALE, RACHID TAHA et RUBIN STEINER
- prévente : 18€   - tarif guichet : 21€ 
- Forfait 2 jours 35 €

Billetterie 2018 – 

Concerts des 2 et 3 novembre : Cliquez ici

fb-share

Écoutez les Playlist Deezer et Spotify des Sons d’Automne 2018!

deezer
Playlist Deezer officielle des Sons d’Automne 2018
spotify
Playlist Spotify officielle des Sons d’Automne 2018

Les commentaires sont fermés.